Course Description

Analyse et Ecritures / Analyse - BAC EN MUSIQUE - B2

by SPORKEN Gerhard

Course Informations
Cycle 1er cycle - BACHELIER
Course Group UE-2521 - Pratique de l'analyse musicale - BAC EN MUSIQUE - B2
Level 2
Credits 4
Hours 60
Weight 1.00
Mandatory
Language French
Teachers RENS Jean-Marie, SPORKEN Gerhard

Schedule - Q1 & Q2


Content

Dans un premier temps, le programme s’articule en grande partie autour de l’étude de la grammaire tonale au moment de sa suprématie. Grosso modo de la fin de la période baroque au classicisme viennois.

L’étude de cette grammaire passe par deux étapes bien distinctes.

1° L’étude des éléments constitutifs de la tonalité : comment sont constitués les accords (vocabulaire de base) ?  quels rapports entretiennent-ils entre eux ? comment s’enchaînent-ils les uns aux autres ? comment peut-on les nommer, les codifier (chiffrages …) ? Comment le système harmonique s’étend plus largement : rapports entre les patterns harmoniques et les modulations … ? 

Cette première étape s’accompagne d’un travail au clavier destiné à tous les étudiants, qu'ils soient pianiste ou non :  maîtriser quelques formules harmoniques de base dans les tons usuels ,reprenant les fonctions essentielles du langage tonal.  En effet, le seul moyen d’arriver à véritablement comprendre et ressentir le système tonal passe par sa compréhension auditive. De plus, ce vocabulaire élémentaire mis en place permet aux étudiants d’accompagner des chansons populaires, des pièces simples chez Schubert telles que des Ländler, …

2° La compréhension du fonctionnement de la syntaxe tonale dans les œuvres. Quelle est son incidence sur la mélodie, sur la forme … ? Bref, comprendre la philosophie de cette grammaire au travers du répertoire. L’étude des œuvres comporte alors toute une série d’éléments complémentaires : construction mélodique et thématique, analyse motivique et rythmique, unité du discours, textures instrumentales …

Nous pourrions résumer les différentes étapes de l’analyse d’une œuvre tonale en deux grandes catégories :

• quels sont les éléments communs que la pièce examinée partage avec d’autres ? comment s’inscrit-elle dans une tradition, dans un style ?

• Qu’est ce que cette œuvre a de particulier ? Quelle est son identité ?

Différents outils analytiques comme la réduction mélodique, l’analyse paradigmatique …, sont étudiés pour répondre aux besoins de nos investigations.

Dans un second temps, un prolongement de l’étude de la grammaire tonale est  réalisé à travers des pièces plus complexes (langage harmonique et tonal des premiers romantiques, œuvres polyphoniques comme la fugue), ainsi qu’une vue d’ensemble de la conception théorique de la tonalité chez certains. Cette vision théorique sera développée en bloc 3.

Une attention toute particulière sera accordée au répertoire de clavier, y compris le répertoire pour le clavecin et le pianoforte. En ce qui concerne ces deux derniers, la problématique des tempéraments fera l’objet de quelques cours.

Bien que la syntaxe tonale de base soit au centre des préoccupations en B2, d’autres musiques doivent être abordées.

Quelques exemples :

- Musique ancienne : la modalité, le plain-chant ainsi que la polyphonie médiévale et renaissante.

- Musiques « légères » : introduction au jazz, …

Lors de cette première année, une attention particulière sera également portée pour relier directement cet apprentissage à la pratique musicale des étudiants par l’étude des caractéristiques des styles, la problématique des choix dans l'interprétation : fiabilité du texte (erreurs, ajouts et transformations par l’éditeur…), accentuation, ornementation, etc.    

Method

       Écoute, analyse, pratique des patterns harmoniques de base au clavier, étude des diverses cadences de base, ainsi que l’étude de la figuration élémentaire, constituent les premiers pas de l’analyse. De petits travaux d’écriture sont à réaliser afin de vérifier le niveau d’acquisition de la matière. Ensuite, les outils d’analyses les plus habituels sont étudiés et mis en pratique dans le répertoire : la segmentation (analyse phraséologique), l’analyse paradigmatique, la réduction mélodique ainsi que l’étude de la syntaxe sur le plan macrostructurel (forme et plan tonal) et microstructurel (analyse harmonique détaillée).    

Learning outcomes

       À l’issue de la première année, l’étudiant doit pouvoir utiliser l’analyse musicale pour mieux comprendre et mieux  entendre le ou les langages musicaux, mais également en tirer tous les enseignements dans la perspective d’une interprétation instrumentale.    

References

Le style classique – Charles Rosen

Les formes de la sonate – Charles Rosen

Comprendre les œuvres tonales par l’analyse – Jean-Marie Rens

Divers articles et analyses de pièces réalisées et disponibles sur le web.

Ouvrages et articles consacrés aux tempéraments en musique.

Pre-Co requiered

       Avoir réussi l’écriture et la formation musicale du bloc 1.    

Evaluation method

Évaluation continuée sur (40%) portant sur des travaux d’analyse, des exercices créatifs ainsi que sur la participation de l’étudiant et une épreuve écrite, en loge (60%), portant sur l’analyse d’une pièce du répertoire classique (Haydn, Mozart, …) ou du début du romantisme (Beethoven, Schubert).

Les étudiants n’ayant pas rendu les travaux et n’ayant pas participé aux travaux réalisés en classe peuvent se voir refuser de participer à l’examen de fin d’année.

La note minimum de réussite est fixée à 9,5/20

Imprimé le 11-12-2019 à 16:02:44