Formation instrumentale 2

Information générale

Code d'unitéUE-4649

Cycle

EnseignantVAN DE CAUTER Arnaud

Période

ECTS12

Heures60

Obligatoire

Improvisation 2

by VANMARSENILLE Edward
Identification

  • Nombre de crédits associés : 1 Crédits ECTS
  • Pondération au sein de l’UE : 1.00
  • Caractère obligatoire : OUI
  • Période de l’activité d’apprentissage : 1er Quadrimestre et 2e Quadrimestre
  • Volume horaire : 10 h

Contenu

Le cours est dispensé de manière à aider l’étudiant dans l’appropriation du langage musical tonal et la rapidité d’assimilation ; il établit des connexions entre la théorie et la pratique et cherche à développer l’audition intérieure et les réflexes qui y sont liés au clavier. Le savoir-faire pratique ira de pair avec une connaissance approfondie du langage musical.

Ce cours est organisé comme un quasi-complément du cours d’harmonie pratique et basse continue, d’une part et du cours d’écriture d’autre part. Le contenu et les matériaux musicaux utilisés pour le cours d’harmonie pratique et pour le cours d’improvisation seront souvent quasi identiques. Le but musical des deux cours n’est pourtant pas identique. Là où le cours d’harmonie pratique sera utile pour l’organiste en tant qu’accompagnateur (au sens le plus large du terme), le cours d’improvisation visera davantage la capacité du musicien de paraphraser, commenter des mélodies (chants liturgiques, chant populaires,…), de construire des vrais petits morceaux sur base d’une basse ou d’un contenu harmonique donné ou même d’imaginer “sur le vif” une petite pièce musicale basée sur un style clairement défini.

Une part importante du cours sera dédiée à l'utilisation de l'instrument (style de l'instrument, registration, lien avec le répertoire d'orgue,...) en fonction des styles abordés

Au cours de chaque année d'étude, deux types d'exercices d'improvisation seront abordés prinicpalement, dans des pièces progressivement plus longues et plus exigeantes:

1.La pratique historique du “partimento”

2.La pratique de improvisation de partitas (variations) de choral dans le style des 17e, 18e ou 19e ou 20e siècles.

A côté de ces deux types, qui forment le tronc commun du cours, une ou plusieurs autres formes plus libres sera abordée parmi les possibilités suivantes, au choix:

-Des préludes dans le style du 17e ou 18e siècles.

-Des toccatas dans le style du 17e, 18e ou 20e siècles.

-Des sonates classiques ou romantiques.

-Des pièces libres modales ou des paraphrases de chants grégoriens.

Méthode

L'improvisation de petites pièces tonales sera abordée sur base d'un contenu harmonique ou mélodique pré-défini:

1.Basses chifrées et partimenti du répertoire baroque et classique allemand, italien ou français.

2.Mélodies de chorals ou de psaumes, tirées du répertoire.

Parallèlement à l’acquisition des notions de base, l’accent sera mis sur l’observation et l’analyse du langage harmonique dans le répertoire musical baroque, classique, romantique ou moderne. Chaque élément théorique sera découvert et/ou mis en pratique en priorité par des exercices inspirés des compositeurs les plus représentatifs de ces phases de l’évolution musicale.

Dans le cas des formes plus libres, la découverte, l'observation et l'analyse des pièces de grands maîtres pourra, tout en passant éventuellement par le stade de l'écriture (même partielle), amener à l'imitation et la récréation des pièces improvisées simples.

Cours semi-collectifs et pratique individuelle sur les orgues du conservatoire (dans d’excellentes conditions) et éventuellement sur des instruments extérieurs à l'école.

Acquis d'apprentissage spécifiques

Après les trois années de baccalauréat, essentiellement consacrées à une mise à niveau des connaissances de base de l'harmonie tonale au clavier, les années de master seront d'abord un aprofondissement de ces compétences et des connaissances stylistiques à côté d'une ouverture éventuelle vers des langages plus modernes (romantisme et musiques des 20e-21e siècles) tout en tenant toujours compte des facteurs techniques (technique de l'instrument, doigtés, registration, boîte expressive,...).

Il faut qu’au terme des années de master, l'étudiant soit capable, après une petite préparation, d'improviser:

1.Une pièce stylisée sur base d'une basse chifrée ou d'un partimento non chiffré d'une difficulté assez avancée (p.e. Fugué).

2.Une partita sur une mélodie de choral ou psaume : Il faut que l'étudiant soit capable, à côté de l'accompagnement du choral à quatre voix avec utilisation du pédalier, d'improviser au minimum cinq variations :

-Un bicinium

-Une variation reprenant la mélodie du choral sur un clavier solo (main droite, au soprano) avec accompagnement (main gauche, alto et ténor) sur un deuxième clavier et la basse au pédalier.

-Une variation au choix (choral orné, choral en valeurs longues, Trio avec choral au pédalier en 8' ou 4', variation manualiter, ...)

-Une variation reprenant la mélodie du choral sur un clavier solo (au ténor) avec accompagnement alto et soprano) sur un deuxième clavier et la basse au pédalier.

-Une variation reprenant la mélodie au pédalier (basse) avec un accompagnement des deux mains sur un ou deux claviers.

Pour chacune des variations, chaque phrase du choral sera précédée par une courte introduction harmonique, mélodique (dans le cas du bicinium) ou fuguée.

3.Une pièce simple à forme plus libre parmi les choix suivants :

-Un prélude dans le style du 17e ou 18e siècles.

-Une toccata dans le style du 17e, 18e ou 20e siècles.

-Une sonate classique ou romantique.

-Une pièce libre modale ou une paraphrase de chant grégorien.

Il va de soi qu'une grande importance doit être accordée aux « style » de l'improvisation (en lien avec le répertoire) : le choix des harmonies, des ornements, de la registration, etc., devra évidemment tenir compte, entre autres, du style de la donnée de base et de l'instrument joué.

Éléments de référence

1.http://faculty-web.at.northwestern.edu/music/gjerdingen/partimenti/index.htm

2.BOURMAYAN & FRISCH “Méthode pour apprendre la Basse continue au clavecin à l’usage des amateurs”

3.David LEDBETTER « Continuo playing according to Handel »4.Ferdinand KUFFERATH “ Etude pratique du choral ”

5.Partimenti et basses chifrées du répertoire répertoire baroque allemand, italien ou français

6.Mélodies de chorals ou de psaumes du tirés du répertoire.

L’immense littérature pour clavier est utilisée comme réservoir direct pour le développement de tous les aspects de l'improvisation sur le plan harmonique, contrapuntique, technique, esthétique et musical, ceci en lien direct avec l'instrument utilisé.

Pre-Co Requis

Prérequis :

Master Bloc 1/Formation Instrumentale/Claviers/Orgue/Improvisation-Orgue, Quadrimestre 1

Master Bloc 1/Formation Instrumentale/Claviers/Orgue/Harmonie Pratique et basse continue, Quadrimestre 1

Corequis :

Master Bloc 1/Formation Instrumentale/Claviers/Orgue/Harmonie Pratique et basse continue, Quadrimestre 2

Modes d'évaluation

La cotation finale est le résultat de la moyenne de la note d’année et de la note d’évaluation.

La note d’année se fera le reflet de l’implication dans le cours, des progrès réalisés, de la régularité et du niveau de réalisation (évaluation formative) et, éventuellement, d'une évaluation sommative à mi-quadrimestre (début mars).

La note d’évaluation sera établie par la moyenne des notes obtenues lors de l'évaluations normative : une épreuve axée, en priorité, sur l’acquisition des réflexes liés au(x) métier(s) de claviériste sera organisée au mois de juin.

Les notes d’évaluation sont remises par le professeur ou le conférencier, après concertation avec ses collaborateurs.

Chaque évaluation comprendra:

-L'improvsation d'une petite pièce sur une basse donnée ou partimento

OU

-L'improvisation d'une pièce à forme plus libre selon les possibilités mentionnées ci-dessus.

ET

-L'improvisation de variations sur base d'une mélodie de choral ou de psaume.Afin de sensibiliser les étudiants à l’importance des réflexes et de la rapidité d’assimilation, les données d’évaluation seront seulement disponibles la veille ou l’avant-veille de l’épreuve.Lors des évaluations, toute réalisation écrite est proscrite.

Instrument / Orgue 2

by VAN DE CAUTER Arnaud
Identification

  • Nombre de crédits associés : 11 Crédits ECTS
  • Pondération au sein de l’UE : 4.00
  • Caractère obligatoire : OUI
  • Période de l’activité d’apprentissage : 1er Quadrimestre et 2e Quadrimestre
  • Volume horaire : 50 h

Contenu

Apprentissage au niveau maîtrise technique, artistique et esthétique de l’instrument ainsi que connaissance de la facture, des possibilités en matière de registrations et du répertoire. Cet apprentissage passe par l’étude des techniques de jeu appropriées aux orgues et répertoires d'esthétiques différentes avec un focus sur l’apprentissage des doigtés originaux correspondant aux époques et styles abordés.

L’objectif général est la formation du musicien-organiste qui, par ses acquis, pourra enrichir durablement la vie culturelle et intellectuelle de la société, que ce soit en qualité d’interprète et/ou de pédagogue.

Au cours du Master, les répertoires suivants sont abordés, dans des pièces présentant une certaine exigence sur le plan technique et musical :

Musique ancienne (avant Bach : XVIe et XVIIe siècles)

J.S.Bach

Musique romantique et symphonique

Musique des XX et XXIe siècles

Le contenu précité vise à la préparation des projets solo.

Les cours sont régulièrement dispensés dans la classe A019 du conservatoire. Les cours qui précèdent directement les évaluations artistiques et les évaluations artistiques elles-mêmes sont organisées sur l’orgue de la salle philharmonique de Liège, sur les orgues de la ville de Liège (par ex., Bénédictines, Saint-Jacques, Saint-Barthélémy, etc),  voire même en dehors de la ville de Liège (par ex. Visé, Orp-le-Grand, Saint-Trond, Bruxelles, etc.). Les étudiants seront prévenus tout au long de l’année scolaire du ou des lieux où se tiennent les cours. Dans le cas où les cours sont organisés en dehors du CrLg, voire même en dehors de la ville de Liège, les étudiants sont responsables de l’organisation de leurs déplacements personnels et des frais qui y sont liés.

Méthode

Les cours d’orgue sont donnés sous forme de cours semi-collectifs.

En début de chaque quadrimestre, un programme spécifique est choisi sur base des propositions du professeur et de l’étudiant.

Chaque semaine, l’étudiant présente une partie de ce programme et fait preuve de ses progrès d’assimilation.

Acquis d'apprentissage spécifiques

Au terme des deux années de Master, l’étudiant devra avoir joué au moins 4 récitals sur au moins 3 instruments d’esthétique différente en interprétant un répertoire qui convient aux instruments choisis. Il peut s’agir soit d’un récital « mixte » avec une couleur stylistique affirmée (par exemple, un récital Bach avec des œuvres baroques, ou un récital de musique ancienne avec une ou plusieurs œuvres contemporaines,…) ; soit d’un récital exclusivement basé sur un seul type de répertoire (par exemple musique romantique et symphonique). Il sera possible que l’une des évaluations ne comporte qu’une grande œuvre. L’adéquation entre l’orgue et le répertoire restera un souci majeur.

Durant les deux années de Master, un des récitals devra être essentiellement consacré à Bach.

L’ensemble des prestations en Master 1 devra durer approximativement 50’.

Éléments de référence

Le Master 1 spécialisé permettra à l’étudiant d’étendre sa technique et sa connaissance des styles liés à la musique et aux instruments. On travaillera d’une part les œuvres importantes du répertoire requérant des aptitudes techniques élevées et, d’autre part, on parcourra le plus largement possible les différents répertoires organistiques.

Durant les deux années de Master, un des récital devra être essentiellement consacré à l’œuvre de J.S. Bach et ses précurseurs.

Le répertoire suivant devra avoir été présenté au moins une fois lors d’un des récitals, durant les deux années de Master:

○      Musique classique française : Couperin, Grigny, Marchand, ...

○      Musique baroque nord allemande, dont au moins une œuvre de Buxtehude

○      Musique baroque espagnole et/ou italienne dont au moins une œuvre de Correa de Arauxo et/ou de Girolamo Frescobaldi

○      Une œuvre au moins de C. Franck + musique symphonique française (Guilmant, Widor, Vierne, …) et/ou musique romantique allemande et musique du XXème siècle (Alain, Dupré, Duruflé, Messiaen, Hindemith, Kagel, Berio, …)

○      L’étudiant sera également confronté à la musique contemporaine.

Même si l’accent est mis sur un type de répertoire particulier, chaque année de Master devra permettre de garder contact avec l’ensemble du répertoire.

Pre-Co Requis

Avoir réussi le degré Bac 3 avec succès.

Modes d'évaluation

La cote finale est le résultat de la moyenne entre une évaluation continue du travail tout au long de l’année, d’une part, et l’évaluation artistique de l’étudiant, d’autre part (cfr précisions ci-dessous).

Le résultat de l’évaluation continue dépend de la régularité de l’étudiant aux cours, de la qualité de son investissement personnel tout au long de l’année scolaire et de ses progrès en matière de maîtrise instrumentale et musicale.

L’évaluation artistique implique au strict minimum la participation de l’étudiant à un récital ou une audition publique durant l’année scolaire. Un jury constitué d’au minimum le professeur titulaire du cours remet une cote pour cette prestation. La participation à une audition ou à un concert d’étudiants peut être pris en considération pour cette cotation. Dans le cas où l’étudiant présente les deux récitals publics faisant l’objet des projets solo de spécialisation orgue, la cote obtenue pour ces deux récitals entre en ligne de compte de façon prioritaire pour l’évaluation artistique du cours d’orgue – tronc commun.